Le garage Vulco-Courilleau recherche de nouvelles têtes

15 novembre 2021 0 Commentaires

Le garage organise une journée de recrutement à Saint-Maixent-l’École le mardi 16 novembre, de 10 h à 17 h. Trois profils sont recherchés.

Expliquer pour mieux recruter, c’est tout l’enjeu des établissements Courilleau qui peinent à recruter des employés comme tous ses confrère. Trois profils sont recherchés : dépanneur pneumatique, poids lourds et agricole, mécanicien automobile et monteur en pneumatique. Tous les postes sont à pourvoir en CDI.
« Une histoire de famille depuis 1970 »Les établissements Vulco-Courilleau, c’est une histoire de famille. « Fondée en 1970, Guy Courilleau démarre son activité à Bressuire dans le jardin familial. Après avoir évolué sous plusieurs enseignes, Patrick Courilleau, le fils du fondateur et actuel directeur général, se tourne vers le réseau Vulco, spécialiste de l’entretien multimarques et des pneumatiques qui s’appuie sur une équipe de 70 personnes. Les automobilistes sont sûrs de bénéficier du savoir-faire, de la technicité des produits et de services de haute qualité du réseau Vulco, avec la garantie constructeur préservée », indiquent les responsables.
Des clients présents mais un personnel absentAurélien Charrier directeur administratif et financier a en charge plusieurs centres automobiles et poids lourds à Saint-Maixent, Niort, Bressuire, La Rochelle et Saumur, explique : « Mardi nous débuterons par la présentation du site avec des démonstrations faites par le technicien sur les machines et nous présenterons les postes à pourvoir : mécanicien automobile atelier et monteur en pneumonique VL. Nous n’avons aucune exigence sur le futur postulant car on forme nous mêmes les employés sur le site. Il faut juste qu’ils aient le permis. Les seules critères de faire preuve d’esprit d’équipe, la ponctualité et avoir l’envie de progresser. » Claire Courilleau a mis l’accent sur la difficulté à recruter. « On recherche du monde régulièrement sur tous les postes nommés. Ce qui nous empêche de nous développer car nous n’avons pas les personnels suffisants mais les clients sont là. On a des clients particuliers et des professionnels. Nos confrères sont dans la même situation. S’il y a une formation en mécanique, rien n’existe sur le montage de pneus et c’est une formation que nous faisons au sein de l’entreprise, avant d’ajouter Chez nous tous nos employés ont une carrière évolutive ».
Portes ouvertes le 16 novembre de 10 h à 17 h au 70, rue de l’Hommeraie à Azay-le-Brûlé.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.