Faurecia espère recruter de nombreuses femmes aux Rencontres Emplois Wave

29 octobre 2021 0 Commentaires

Comme la plupart des acteurs présents lors de ces Rencontres Emploi Wave Autoactu.com, Faurecia recrute en continu, notamment en CDI. « En la matière, nous embauchons en moyenne près de 3.000 personnes par an dans le monde dont 500 talents en France », dit Falak Elliot, Head of Talent Acquisition de Faurecia, qui poursuit : « Actuellement, pour notre siège social sis à Nanterre (92), de nombreux postes sont à pourvoir dans les achats ou encore la finance. Et pour une de nos usines en province, Faurecia est dans l’attente d’une responsable de production. »

Par ailleurs, pour préparer l’avenir, et se créer le vivier de cadres de demain, l’entreprise a maintenu malgré la crise de la Covid-19, le même niveau d’embauches en alternance que par le passé soit 750 personnes/an en France. Et tous les types de métiers sont ouverts que ce soit en supply chain, en R&D comme dans les ressources humaines et la finance. « Nous connaissons déjà nos besoins car l’anticipation est la règle. Aussi, nous sommes ouverts aux candidats qui souhaitent démarrer en janvier 2022 comme ceux qui envisagent l’été prochain pour débuter », dit F. Elliot.

Tous les profils, même non issus de l’automobile, seront accueillis avec attention, d’autant plus que selon Faurecia ces parcours extérieurs apportent un surcroît de plus-value. « En effet, au contact de ces talents, nous apprenons collectivement à faire autrement voire mieux. Aussi, les candidates, et candidats, peuvent venir de tous les secteurs, de la cosmétique à l’agroalimentaire. Notons que finalement, de nombreux process sont semblables », dit F. Eliott avant d’ajouter : « Sans compter que grâce à Faurecia Excellence System, nos recrues sont formées et bénéficient d’un programme de parrainage notamment prodigué par des femmes de l’entreprise. Ces dernières aident les embauchées à décoder le vocabulaire de l’entreprise, les spécificités du secteur… « 

Si Faurecia espère trouver des talents le 17 novembre, l’entreprise rejoint la vocation de l’association Wave : promouvoir les métiers de l’automobile auprès des femmes encore trop peu nombreuses dans la filière. « Nous envisageons cet événement comme un véritable support de communication. Les femmes ne sont pas assez nombreuses à venir d’elles-mêmes dans nos activités car nous véhiculons toujours, malheureusement, l’image traditionnelle de mains pleines de cambouis, et ce, alors que la voiture de demain est un smartphone roulant ! Les centres de production, dont les nôtres, sont aux antipodes des stéréotypes de lieux sinistres, sombres, froids, sales… », dit F. Elliot. Ainsi, à force de présence dans les collèges dès la 3e, de forums et de portes-ouvertes, Faurecia parvient à féminiser ses recrutements avec un taux de 40% au niveau monde et 38% en France.

Ajoutons que Falak Elliot, au beau parcours chez un chasseur de têtes avant d’intégrer Faurecia il y a 3 ans, adhère pleinement au format des Rencontres Wave Autoactu.com organisées dans un lieu atypique pour l’exercice du recrutement. « Ce lieu, son ambiance, est un atout. Les entretiens seront riches pour tous. D’ailleurs, j’ai toujours eu pour habitude de mener des entretiens d’embauches hors du cadre statutaire d’un bureau. Sans dire que la Covid-19 nous invite à re-humaniser les relations », conclut Falak Elliot. 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.